Baidy Aribot
  • Page Views 1526

Accusations de corruption contre Sable Mining: qui veut impliquer Baïdy à tout prix ?

L’affaire de corruption révélée par l’ONG britannique Global Witness n’a pas fini de faire parler d’elle.

Si au Libéria voisin la justice est déjà mise en branle afin de faire la lumière sur les accusations qui pèsent sur Sable Mining,  en Guinée l’on traine plutôt les pas.

Jusqu’au moment où on écrivait ces lignes, rien de significatif n’a été entamé, hormis les déclarations des ministères des Mines et de la Justice promettant de diligenter une enquête. En attendant, aucune des personnes incriminées dans le rapport de Global Witness, dont le fils du président Alpha Condé, n’a été l’objet d’une sollicitation de la justice, ne serait-ce que par le biais d’une audition devant un juge d’instruction.

C’est le moment choisi par certains pour répandre des « informations » visant à faire un amalgame avec une autre affaire nettement distincte. Celle qui oppose la société Guinea Developpent Mineral (GDM), de l’homme d’affaires Ibrahima Kassuis Diabaté, à Sable Mining. Une affaire qui est d’ailleurs entre les mains de la justice.

Contrairement aux incriminations de Gobal Witness concernant Sable Mining, Mohamed Alpha Condé et Bouba Sampil, il ne s’agit nullement en l’occurrence d’une affaire de corruption, mais plutôt d’un contentieux entre deux sociétés privées. Autour du rachat d’actions au sein de GDM par Sable Mining. Faut-il le rappeler ? C’est GDM le plaignant.

Qu’est-ce que le député Baïdy Aribot vient chercher dans tout ça, à part qu’il fut actionnaire (minoritaire) dans la société GDM ?

Joint au téléphone, le parlementaire, et par ailleurs secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (UFR, opposition modérée), n’a pas voulu faire des commentaires à propos. Cependant, des observateurs voient dans la manœuvre une volonté de salir l’image d’un homme politique qui, ces derniers temps, ne rate aucune occasion pour dénoncer des faits du pouvoir qu’il juge inadmissibles. Comme l’ambigüité entretenue autour d’un éventuel troisième mandat, le discours controversé d’Alpha Condé au siège du RPG/AEC, ou encore le projet de loi pour faire des Iles de Loos une nouvelle commune urbaine de Conakry. Une position qui n’est pas vue d’un bon œil par le pouvoir, même s’il existe aujourd’hui un rapprochement entre  l’UFR et le RPG/AEC.

Bakary Sackho

Share This Article

Décès de Thierno, le fils ainé de Diallo Telly: « c’est un coup de foudre pour nous », réagit un fils de victime du Camp Boiro

Next Story »

Détournement de 13 tonnes d’engrais à Kankalabé: le mis en cause aux arrêts

One Comment

  1. Kolev
    juin 15, 2016

    Ah Baïdy et ses défenseurs… Très drôle.

    Répondre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRIQUE

Parcourir plus d'articles

More

ECONOMIE

  • abdallah

    Commerçants victimes de pillage: Le Goha menace de fermer les marchés du pays si…

    2 semaines ago

    L’épineuse question de dédommagement des commerçants victimes de pillages lors des évènements politiques  de ces dernières années est loin d’être mise au placard par le Groupe Organisé ...

    Read More
  • ananas_2_0

    Économie: Reprise de la commercialisation de l’ananas guinéen en France

    3 mois ago

    C’est plutôt une bonne nouvelle pour les paysans guinéens. La consommation de l’ananas du pays va bienôt franchir les frontières nationales et africaines. Selon Rfi, avec 100 ...

    Read More
  • primature

    Guinée : La grève dans le secteur bancaire suspendue

    5 mois ago

    Grâce à l’implication du Premier ministre Mamady Youla, les employés de banque et le patronat ont trouvé un accord. Cet accord a été obtenu dans la nuit ...

    Read More
  • Parcourir plus d'articles

    More

    CULTURE

    SOCIETE

    Parcourir plus d'articles

    More
    }