Guinée : Le calvaire des Guinéens de l’étranger pour l’obtention des passeports biométriques
  • Page Views 1258

Guinée : Le calvaire des Guinéens de l’étranger pour l’obtention des passeports biométriques

Depuis 2014, la Guinée a commencé à délivrer les passeports biométriques. Ce qui rend caduques tous les autres passeports non biométriques. Donc, pour avoir son nouveau passeport biométrique, pour les plus fortunés, il faut être physiquement présent. Ce qui complique la situation pour les Guinéens vivant à l’étranger dont les passeports ont expiré.

Après plusieurs plaintes, le ministère de la Sécurité, en collaboration avec les départements des Affaires étrangères et celui de l’Economie et des Finances, a décidé de déployer des commissions d’enrôlement dans certains pays européens (France, Belgique, etc.) afin de permettre à la diaspora guinéenne de se procurer desdits passeports.

Mais voilà que ces équipes tardent à arriver dans la majorité des pays, surtout ceux de l’Amerique du Nord où des milliers de Guinéens y vivent. Ce n’est que récemment qu’une équipe est arrivée pour la deuxième fois en France. Les Guinéens vivant dans les autres pays, notamment en Amérique du Nord, vont devoir garder leur mal en patience.

« Les Etats-Unis et le Canada, ce n’est pas dans l’immédiat. C’est d’abord en France », a affirmé le Secrétaire général du ministère de la Sécurité, Nawa Damey, au bout du fil de Guinéenews. A l’en croire, le retard du déploiement des agents enrôleurs est dû à un manque de ressources humaines et financières. Sic !

« […] Ce sont des techniciens. On ne peut pas avoir tout ce monde dans tous ces pays. Ensuite, c’est un problème de moyens financiers. Pour cette première phase, on a envoyé des équipes en France. On est en train de se préparer pour les Etats-Unis. Dès que c’est finalisé au niveau des finances, eux-aussi ils vont partir. Ce n’est pas la même équipe, mais c’est un problème de moyens », a-t-il expliqué.

Selon nos informations, en France, les Guinéens paient 140 euros, soit environ 1 million 400 mille francs guinéens. Une information démentie au départ par Nawa Damey, jugeant le montant trop élevé : « Non, ce n’est pas vrai. 140 euros c’est près de 1 million 400 mille GNF. Je ne crois pas. Je ne connais pas le montant qu’ils paient, mais je ne crois pas que ça atteint 140 euros ».

Puis, il cherche à se renseigner. Un ancien de la boîte lui a confirmé le montant. « Le passeport à Paris c’est combien ? » lui a-t-il demandé sur le champ. « C’est ça, hein ! Il y a un ancien ici qui me dit que ça doit être ce montant », a-t-il confirmé. Pourtant, le passeport en Guinée c’est 500 mille GNF, soit environ 50 euros.

Par ailleurs, lors de son dernier séjour au Canada vers la fin de l’année dernière, le Premier ministre Mamady Youla, avait promis de déployer des agents pour l’enrôlement des Guinéens de là-bas, dès qu’il rentre en Guinée. Mais comme on le voit, cette promesse est loin d’être tenue. Il répondait ainsi aux doléances posées par l’ambassadeur de Guinée au Canada, Saramady Touré, qui relayait les difficultés auxquelles sont confrontés les Guinéens de sa juridiction. Car, apprend on, l’ambassade avait émis un communiqué au mois de mai 2016 annonçant en fanfare l’arrivée de l’équipe d’enrôlement. Sans succès !

Joint au téléphone par Guineenews pour savoir ce qu’il en est des passeports biométriques pour les Guinéens du Canada, l’ambassadeur Saramady Touré, a fait savoir qu’il ne connait pas quand l’équipe d’enrôlement va arriver dans sa juridiction. « C’est Mme Diallo, le consul qui est chargée de ces questions-là », a-t-il coupé court.

Justement, Madame Diallo née Adama Kouyaté, chargée des affaires financières et consulaires de l’ambassade de Guinée à Ottawa, affirme de son côté « n’avoir aucune information fiable relative à l’arrivée de la mission d’enrôlement au Canada. »

Pendant ce temps, les Guinéens dont les passeports sont expirés sont bloqués dans ces pays, puisqu’ils n’ont pas de document de voyage valide. Que dire d’autres de nos compatriotes qui sont confrontés à d’énormes difficultés de renouvellement de leur permis d’études et de travail ? Bref, ils tirent tous le diable par la queue dû à l’inertie des autorités guinéennes, estiment les observateurs.

Guineenews

Share This Article

Thiankoye (Tougué) : Son voile la tue sur la moto de son époux

Next Story »

FC Akanda : Kouyaté marque son onzième but

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRIQUE

Parcourir plus d'articles

More

ECONOMIE

  • gg-1

    Loto Super 4 Jackpot : Une agréable surprise offerte aux parieurs de Guinée Games

    2 semaines ago

    Lundi 04 décembre 2017, la société de loterie guinéenne, ‘’Guinée Games’’ procédera au lancement officiel  de son nouveau produit appelé ‘’Super 4 Jackpot’’. Cette cagnotte mise en ...

    Read More
  • abdallah

    Commerçants victimes de pillage: Le Goha menace de fermer les marchés du pays si…

    2 mois ago

    L’épineuse question de dédommagement des commerçants victimes de pillages lors des évènements politiques  de ces dernières années est loin d’être mise au placard par le Groupe Organisé ...

    Read More
  • ananas_2_0

    Économie: Reprise de la commercialisation de l’ananas guinéen en France

    5 mois ago

    C’est plutôt une bonne nouvelle pour les paysans guinéens. La consommation de l’ananas du pays va bienôt franchir les frontières nationales et africaines. Selon Rfi, avec 100 ...

    Read More
  • Parcourir plus d'articles

    More

    CULTURE

    SOCIETE

    Parcourir plus d'articles

    More
    }