monenembo
  • Page Views 356

Alimou Sow recadre ceux qui s’en prennent à Monénembo (Post facebook)

Je vois régulièrement des énergumènes en mal de popularité s’en prendre à Tierno Monénembo par jalousie ou par ethnocentrisme, deux maux qui ont rendu notre structure sociale totalement vermoulue à force de la ronger de l’intérieur.?

C’est de la lapalissade, mais je voudrais rappeler à ces « jaloux saboteurs aux yeux de crocodile » que Monénembo est un monument de la littérature guinéenne, africaine et même mondiale. En attestent les nombreuses distinctions qu’il a reçues et continue de recevoir, comme le Grand Prix de la Francophonie que vient de lui décerner la prestigieuse Académie française.

Dans un contexte où notre ville Conakry est désignée « Capitale mondiale du livre », cette récompense vient à point nommé et devrait être célébrée comme la preuve de la vitalité de notre littérature nationale encore tenue, hélas, par l’ancienne génération. La nouvelle génération, elle, biberonnée aux préceptes tribalistes distillés par des politiciens opportunistes, véreux et cyniques, est occupée à se ruiner le moral et le vocabulaire sur les réseaux sociaux.

Notre malheur à nous, Guinéens, c’est que même ce qui devrait nous unir nous divise. Notre réjouissance face au succès de nos compatriotes est devenue sélective. Désormais, le nom de famille est un étalon de mesure de notre degré de satisfaction ou d’insatisfaction.

Pendant ce temps, la mal gouvernance, la pauvreté, la précarité, le chômage, la corruption, le manque d’eau, d’électricité, l’insalubrité, les maladies, l’absence d’infrastructures routières, les accidents de la route, notre système éducatif miteux, etc. se sont coalisés pour nous manger dans la même sauce sans distinction de race, d’ethnie, de sexe, de région et de religion. Ce sont nos ennemis communs déclarés.

Mais manipulés, divisés, avilis et avachis, nous autres Guinéens du « bas peuple », nous préférons nous détester entre nous, nous insulter entre nous, nous lyncher entre nous, tandis qu’une pègre de cleptomanes et de gangsters, composés de mêmes individus, se partage les deniers publics depuis l’indépendance de notre pays.?

Aux énergumènes qui insultent Tierno, ce Tierno qui refuse de « manger avec ceux qui mangent l’Afrique », avez-vous vu un artiste engagé conformiste ?

Sachez simplement que devant notre Monénembo vous êtes des nains de jardin au pied de la montagne qu’il représente. Vous êtes condamnés à le regarder s’élever et à limer les ongles de ses orteils si vous parvenez à les atteindre !

Fier de Tierno, de Laye Camara et de tous les autres bâtisseurs de notre littérature. #Respect ! #BonVendredi.

 

https://www.facebook.com/alimou.sow/posts/1594383903926899

 

Share This Article

Guinée / Nuit du destin à Bambéto: Cet appel du pied fait au président de la République

Next Story »

Grand Prix de la francophonie : le ministre de la culture félicite Monénembo (Post Facebook)

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRIQUE

Parcourir plus d'articles

More

ECONOMIE

  • abdallah

    Commerçants victimes de pillage: Le Goha menace de fermer les marchés du pays si…

    2 mois ago

    L’épineuse question de dédommagement des commerçants victimes de pillages lors des évènements politiques  de ces dernières années est loin d’être mise au placard par le Groupe Organisé ...

    Read More
  • ananas_2_0

    Économie: Reprise de la commercialisation de l’ananas guinéen en France

    4 mois ago

    C’est plutôt une bonne nouvelle pour les paysans guinéens. La consommation de l’ananas du pays va bienôt franchir les frontières nationales et africaines. Selon Rfi, avec 100 ...

    Read More
  • primature

    Guinée : La grève dans le secteur bancaire suspendue

    6 mois ago

    Grâce à l’implication du Premier ministre Mamady Youla, les employés de banque et le patronat ont trouvé un accord. Cet accord a été obtenu dans la nuit ...

    Read More
  • Parcourir plus d'articles

    More

    CULTURE

    SOCIETE

    Parcourir plus d'articles

    More
    }