Cellou Dalein DIALLO, président de l'UFDG
  • Page Views 286

Cellou Dalein révèle : « Bien qu’étant ministre, j’avais un contact avec le doyen Bâ Mamadou»

Le doyen feu Bâ Mamadou est celui qui a cédé la tête de son parti, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), à Cellou Dalein Diallo. C’était une surprise générale, puisque Cellou Dalein travaillait dans le gouvernement de Lansana Conté à qui Bâ Mamadou était farouchement opposé.

Samedi 21 octobre, lors de l’assemblée générale de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo est revenu les circonstances de son arrivée à la tête de ce parti, devenu aujourd’hui le principal parti de l’opposition guinéenne.

 « Il a été dit ici que le choix que Bâ Mamadou a porté sur moi était un choix qu’on a trouvé plutôt suspect ou en tout cas qu’on n’arrivait pas à comprendre. Que lui qui fut un opposant intraitable du général Lansana Conté dont je suis un collaborateur loyal, comment pouvait-il aller me chercher pour me confier la direction de son parti afin de continuer son œuvre ? » a-t-il rappelé, avant d’avouer que lui-même était surpris de cette décision : « Moi-même j’ai été surpris lorsqu’un soir j’ai reçu le doyen Bâ Mamadou à la maison, qui est venu me proposer de prendre la direction de l’UFDG. J’étais surpris puisque j’étais en négociations relativement avancées avec l’UPR

Plus loin, le président de l’UFDG reconnait qu’il avait gardé un contact avec le doyen Bâ Mamadou pendant qu’il était au gouvernement : « Je dois quand même reconnaitre que même étant ministre ou Premier ministre, j’avais gardé un contact avec le doyen Bâ Mamadou. Lorsque j’ai été nommé Premier ministre, il est venu me demander qu’est-ce que je pensais faire. On a discuté du programme de stabilisation que je voulais proposer aux partenaires pour la relance du dialogue et la coopération avec les institutions de Breton Wood. Donc on se connait au plan technique, mais je ne pouvais pas penser moi-même qu’il pouvait me faire pour diriger un parti politique. Au plan technique, il y avait beaucoup de proximités sur ce qu’il faut faire pour instaurer l’Etat de droit, la démocratie, mais surtout pour promouvoir le développement. Mais sur le plan politique, je dois avouer que moi-même j’étais agréablement surpris de voir Bâ Mamadou dire que si c’est moi, il me cède sa place

Share This Article

Mondial U17: Le Ghana imite le Mali, la Guinée en attente

Next Story »

Burkina: Ce vieux de 77 ans a stoppé l’avancée du désert avec… des trous et des termites (Vidéo)

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRIQUE

Parcourir plus d'articles

More

ECONOMIE

  • abdallah

    Commerçants victimes de pillage: Le Goha menace de fermer les marchés du pays si…

    2 mois ago

    L’épineuse question de dédommagement des commerçants victimes de pillages lors des évènements politiques  de ces dernières années est loin d’être mise au placard par le Groupe Organisé ...

    Read More
  • ananas_2_0

    Économie: Reprise de la commercialisation de l’ananas guinéen en France

    4 mois ago

    C’est plutôt une bonne nouvelle pour les paysans guinéens. La consommation de l’ananas du pays va bienôt franchir les frontières nationales et africaines. Selon Rfi, avec 100 ...

    Read More
  • primature

    Guinée : La grève dans le secteur bancaire suspendue

    6 mois ago

    Grâce à l’implication du Premier ministre Mamady Youla, les employés de banque et le patronat ont trouvé un accord. Cet accord a été obtenu dans la nuit ...

    Read More
  • Parcourir plus d'articles

    More

    CULTURE

    SOCIETE

    Parcourir plus d'articles

    More
    }