baidy
  • Page Views 622

Baïdy Aribot, un opposant en phase avec son parti ?

La nouvelle fait grand  bruit. Baïdy Aribot, secrétaire exécutif de l’Union des forces démocratiques (UFR) et député uninominal de Kaloum, devient le tout nouveau deuxième vice-président de la Banque centrale (BCRG). Grâce à un décret du président Alpha Condé.

On ne sait même pas trop pourquoi ce tumulte, notamment dans les rangs du principal parti d’opposition, l’UFDG. Puisque le décret consacrant le retour de celui-ci à la BCRG, où il a travaillé durant plusieurs années auparavant, est précédé par ceux nommant le président de l’UFR comme Haut représentant du chef de l’Etat, et un autre responsable de ce parti à la tête du ministère de l’élevage.
Un choix assumé par Sydia Touré et les siens, au nom de cette volonté de faire la politique autrement. En se mettant, selon eux, au service du pays en apportant, chaque fois qu’ils sont sollicités, leur contribution à la bonne marche de la patrie.
Une attitude qui ne saurait être assimilée, dans leur entendement, à une compromission. Encore moins à un renoncement. Les principes défendus et les valeurs prônées par l’UFR restent inchangés et son objectif demeure, plus que jamais, l’avènement de Sydia Touré à Sékhoutouréya en 2020.
La rappel des troupes et le regain de vitalité dont fait montre l’UFR ces derniers temps (journée « portes ouvertes », débats sur la marche du pays, meeting géant, etc.), mettent à mal bien « d’analyses »  et sèment le doute dans l’esprit de ceux qui ont vite fait de l’enterrer.
Pas besoin de consulter une boule de cristal, ou faire immoler un bouc noir par le plus redoutable des féticheurs, pour comprendre que rien n’est joué.  Mieux, dans la perspective de la présidentielle de 2020, l’UFR apparaît comme un super favori. Au regard du contexte socio-politique  et de la probabilité de certains scenarii.
Non, pas plus que cela n’a gêné Wade et ses ouailles avec le gouvernement de majorité présidentielle élargie de l’époque au Sénégal, l’actuelle proximité de l’UFR avec le pouvoir ne représente pas forcément un désavantage.
Et ça, Sydia et ses militants le savent et entendent en faire un avantage au moment opportun.

Madjou Bah

Share This Article

Humanitaire: Rotaract Club Conakry Camayenne fait un don de manuels scolaires à deux orphelinats

Next Story »

Muscat Club: Kouyaté encore buteur

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRIQUE

Parcourir plus d'articles

More

ECONOMIE

  • abdallah

    Commerçants victimes de pillage: Le Goha menace de fermer les marchés du pays si…

    2 mois ago

    L’épineuse question de dédommagement des commerçants victimes de pillages lors des évènements politiques  de ces dernières années est loin d’être mise au placard par le Groupe Organisé ...

    Read More
  • ananas_2_0

    Économie: Reprise de la commercialisation de l’ananas guinéen en France

    4 mois ago

    C’est plutôt une bonne nouvelle pour les paysans guinéens. La consommation de l’ananas du pays va bienôt franchir les frontières nationales et africaines. Selon Rfi, avec 100 ...

    Read More
  • primature

    Guinée : La grève dans le secteur bancaire suspendue

    6 mois ago

    Grâce à l’implication du Premier ministre Mamady Youla, les employés de banque et le patronat ont trouvé un accord. Cet accord a été obtenu dans la nuit ...

    Read More
  • Parcourir plus d'articles

    More

    CULTURE

    SOCIETE

    Parcourir plus d'articles

    More
    }