Le président français Emmanuel Macron prononce un discours à l'université de Ouagadougou, le 28 novembre 2017 afp.com/ludovic MARIN
  • Page Views 210

«Il est parti réparer la clim», Emmanuel Macron se moque de son homologue burkinabè

Emmanuel Macron était ce mardi à Ouagadougou, au Burkina Faso, première étape de la tournée africaine du président français, qui a prononcé sur place un discours sur sa politique africaine.

Son discours, prononcé devant 800 étudiants de l’université de Ouagadougou, était suivi à la mi-journée de questions-réponses avec les étudiants. Interpellé au sujet des coupures d’électricité au Burkina Faso, le président de la République a rappelé qu’il n’était pas le président… burkinabè.

« Nous allons demain en effet ouvrir une centrale. J’ai dit quel était l’engagement de la France en matière de renouvelable et l’engagement que nous allons faire en termes d’investissements dans l’entrepreneuriat dans les entreprises pour aider le Burkina Faso et tous les pays de la région à développer l’énergie et à lutter contre les coupures. Mais vous m’avez parlé comme si j’étais le président du Burkina Faso », a lancé Emmanuel Macron, déclenchant les rires de la salle.

Incident diplomatique ?

« Interrogez-vous sur le sous-jacent psychologique qu’il y a derrière votre interpellation et l’enthousiasme que ça a créé. Quelque part, vous me parlez comme si j’étais toujours une puissance coloniale mais moi je ne veux pas m’occuper de l’électricité dans les universités au Burkina Faso. C’est le travail du président (Roch Marc Christian Kaboré) », qui s’éclipse à ce moment précis. « Alors par contre je vous rassure » reprend le président français avant de s’interrompre, réalisant que son homologue burkinabè quitte la salle. « Du coup il s’en va. Reste là ! Du coup il est parti réparer la climatisation », a lancé Emmanuel Macron, hilare.

Et le président d’en remettre une couche. « Si le président Kaboré veut sortir de la zone franc, il peut le faire quand il veut ! (…) Dès qu’il aura fini de réparer la climatisation… » a-t-il ajouté, moquant le départ précipité du président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, qui a quitté la salle quelques instants auparavant.

Source: 20Minutes

Share This Article

Diouldé Sow: « Il faudrait vraiment que l’Afrique puisse avoir les moyens de s’ adapter aux changements climatiques »

Next Story »

RSF à Alpha Condé : « on ne brûle pas la savane parce qu’il y a des mauvaises herbes »

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRIQUE

Parcourir plus d'articles

More

ECONOMIE

  • gg-1

    Loto Super 4 Jackpot : Une agréable surprise offerte aux parieurs de Guinée Games

    2 mois ago

    Lundi 04 décembre 2017, la société de loterie guinéenne, ‘’Guinée Games’’ procédera au lancement officiel  de son nouveau produit appelé ‘’Super 4 Jackpot’’. Cette cagnotte mise en ...

    Read More
  • abdallah

    Commerçants victimes de pillage: Le Goha menace de fermer les marchés du pays si…

    4 mois ago

    L’épineuse question de dédommagement des commerçants victimes de pillages lors des évènements politiques  de ces dernières années est loin d’être mise au placard par le Groupe Organisé ...

    Read More
  • ananas_2_0

    Économie: Reprise de la commercialisation de l’ananas guinéen en France

    6 mois ago

    C’est plutôt une bonne nouvelle pour les paysans guinéens. La consommation de l’ananas du pays va bienôt franchir les frontières nationales et africaines. Selon Rfi, avec 100 ...

    Read More
  • Parcourir plus d'articles

    More

    CULTURE

    SOCIETE

    Parcourir plus d'articles

    More
    }